Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup
RETOUR PAGE PRECEDENTE PAGE ENTREE PAGE ACCUEIL QUI FAIT QUOI COORDONNEES BOTTIN TELEPHONIQUE SITUATION GEOGRAPHIQUE CALENDRIERS RESEAUX SOCIAUX

Plus de 550 élèves marchent pour la santé masculine et les saines habitudes de vie
Écoles Sacré-Coeur et polyvalente La Pocatière
27 novembre 2018

Dans le cadre des activités du mouvement Govember, plus de 550 élèves de l’École Sacré-Cœur et de l’École polyvalente La Pocatière ont marché pour la cause, le 20 novembre dernier, dans les rues attenantes au Centre Bombardier. Affichant un sourire radieux et portant avec fierté la moustache de circonstance, ces élèves ont bravé le froid et le vent pour promouvoir la santé masculine et surtout pour sensibiliser leur entourage à l’importance d’adopter de saines habitudes de vie. Pour l’occasion, ils étaient accompagnés de l’orchestre d’instruments de percussion (drumline) de l’école secondaire et de M. Mino Adjin, initiateur de ce mouvement bénévole qui est né, rappelons-le, l’an dernier, au Kamouraska, et dont l’objectif est de venir en aide à des organismes qui font une différence au niveau de la santé masculine.

En début de matinée, les élèves du primaire ont amorcé leur réflexion à la suite d’un message diffusé à la grandeur de l’établissement. Le directeur de l’école, M. Éric Lavoie, leur a indiqué que la santé, « ça se passe d’abord et avant tout par l’adoption de saines habitudes de vie : manger sainement, faire de l’exercice physique, dormir suffisamment ». Il a rappelé l’importance d’avoir un quotidien équilibré, c’est-à-dire d’investir du temps et de l’énergie dans les différentes facettes importantes de sa vie. Il a conclu son message en invitant les élèves à trouver une place pour tous les petits gestes du quotidien qui contribuent à avoir une bonne santé mentale comme « sourire et rire avec des amis, se fixer des petits défis stimulants et valorisants, trouver des choses positives dans sa vie et se sentir reconnaissants ».

Par la suite, les élèves du premier cycle du secondaire les ont rejoints en classe en vue de confectionner de magnifiques moustaches qu’ils allaient pouvoir arborer durant la marche. Les petits ont pu compter sur l’aide des plus grands en vue de réaliser leur œuvre d’art qui, par la suite, a été fixée sur un petit bâton de bois. La bonne humeur tout comme la franche camaraderie réchauffaient l’atmosphère. Vers 10 h 30, les élèves sont tous sortis dans la cour de l’école Sacré-Cœur. La drumline de l’École polyvalente La Pocatière s’est jointe aux élèves qui, accompagnés des membres du personnel des deux établissements scolaires, ont emprunté le boulevard Desrochers, la 11e Avenue, la 2e Rue, pour finalement revenir par la 9e Avenue. Le tout s’est déroulé sous la supervision du Service de pompiers de La Pocatière et de la Sûreté du Québec.

M. Adjin a tenu à remercier les directions des deux écoles pour leur implication dans le mouvement Govember.

« C’est fantastique de voir tout cela. Notre mouvement n’existe que depuis un an. Notre but est d’échapper à la grisaille du mois de novembre en tenant des activités pour promouvoir la santé masculine. Nous trouvions important d’impliquer les élèves. D’emblée, les directions des écoles Sacré-Cœur et polyvalente La Pocatière se sont montrées intéressées à se joindre au mouvement. Cette année, monsieur Éric Lavoie, mesdames Caroline Dufour et Kathy Fortin m’ont demandé ce qu’ils pouvaient faire. Je leur ai dit qu’il était inutile de réinventer la roue. La formule du Govember vise principalement à faire sortir les élèves dehors, à les amener à se rassembler, à bouger autour d’une activité commune et les sensibiliser à la cause. Malgré le froid, la température était de notre côté. Le tout s’est déroulé admirablement. Marcher dehors, prendre l’air, quoi de mieux pour la santé en général ! »

L’École Sacré-Cœur et l’École polyvalente La Pocatière font partie de la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup, laquelle offre des services éducatifs de niveau primaire, secondaire, formation professionnelle et formation générale des adultes à plus de 7 000 élèves, jeunes et adultes. La commission scolaire couvre 32 villes et municipalités réparties sur les territoires de la MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup et d’une partie de la MRC de L’Islet. Elle compte plus de 900 employés dont plus de 90 % œuvrent directement auprès des élèves.

Document complémentaire

- Version pdf du communiqué de presse



Mentions légales | Équipe du Webmestre | Syndication RSS
Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup. Tous droits réservés. © 2008-2015.