Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup
RETOUR PAGE PRECEDENTE PAGE ENTREE PAGE ACCUEIL QUI FAIT QUOI COORDONNEES BOTTIN TELEPHONIQUE SITUATION GEOGRAPHIQUE CALENDRIERS RESEAUX SOCIAUX

Un projet « Monstres » à l’École Vents-et-Marées de Cacouna
Service de garde Les Acrobates-de-la-Marée
19 février 2015

Au cours des prochains mois, les élèves de la maternelle à la sixième année du service de garde en milieu scolaire Les Acrobates-de-la-Marée de l’École Vents-et-Marées de Cacouna seront invités à participer à un projet artistique des plus originaux : dessiner des monstres qui deviendront par la suite des oeuvres d’art. Comment ? Une fois que leurs traits auront pris forme, une dizaine d’artistes des MRC de Kamouraska et de Rivière-du-Loup sélectionneront une vingtaine de dessins. Ensuite, ils auront le défi de donner vie à ces dessins, en les réinterprétant selon leur propre démarche créative. À partir de la lecture qu’ils en feront, ils réaliseront des oeuvres en mettant de l’avant différents médiums comme la sculpture, la peinture sur toile, le numérique, etc. Rencontre avec les artistes, ateliers de dessin, exposition au Centre culturel de Rivière-du-Loup et production d’un livre contenant l’ensemble des dessins réalisés par les élèves sont autant d’activités qui jalonneront ce projet artistique unique qui a vu le jour en octobre dernier. Chaque enfant, mais également chaque artiste, se verra remettre une copie dudit livre.

En initiant ce projet, M. Patrice Evenor Maillot, éducateur du service de garde Les Acrobates-de-la-Marée, lui-même artiste, désirait que l’art occupe plus de place dans le parcours scolaire des élèves.

« Avec ce projet, les enfants ont l’opportunité d’explorer leur créativité, de la développer via l’art, de contrer certaines idées préconçues autour de l’art qui tendent à rebuter. En tant qu’artistes, nous savons à quel point la démarche et l’exploration de l’idée initiale est un point clé dans l’élaboration d’une œuvre. Ainsi, en collaborant avec les enfants et en trouvant notre inspiration à travers leur imagination, nous espérons être en mesure de les aider à reconnaître la valeur de leurs idées. La créativité apparaît sous de nombreuses formes, et l’art offre sa place à tout artiste passionné. Nous souhaitons donc les encourager à développer leur propre perception du monde. Le projet ne serait rien sans les artistes. Nous espérons également que ces derniers en retireront un énorme bénéfice. Il s’agit d’abord d’un nouveau défi que nous leur offrons, puisqu’il s’agit d’une méthode de travail peu conventionnelle pour eux. De plus, il s’agit pour les artistes de se laisser entraîner dans un flot de créativité aussi étrange que fantastique, en tentant de se glisser dans la tête d’enfants à la créativité débordante. Une aventure intrigante et sûrement tout aussi agréable. Sans oublier le sentiment d’avoir participé à l’enrichissement et à l’épanouissement de ces enfants qui constitueront peut-être les artistes de demain. »

L’éducateur du service de garde ne s’attendait pas que le projet « Monstres » prenne une telle ampleur.

« Notre projet a pris son envol en octobre dernier. J’ai invité les élèves du service de garde à dessiner des monstres. À partir de leur création, j’ai réalisé plusieurs dessins. Mon objectif était d’amener les élèves à prendre conscience de tout le potentiel créatif dont ils peuvent faire preuve, mais également de les encourager à poursuivre et à développer ce potentiel créatif. J’ai reçu tellement de dessins que je me suis dit que je devais porter un peu plus loin ce projet, lui donner davantage d’envergure. Avant les fêtes, j’ai eu l’idée de demander du renfort, de faire appel à des artistes de notre région. Je les ai invités à se joindre à la démarche. Ceux-ci proviennent de différents univers. Ils ont carte blanche. Nous souhaitons ainsi démontrer aux élèves que le domaine artistique offre un éventail très large de médiums et de techniques. L’artiste met ainsi en avant, les idées de l’élève, en le bonifiant par l’intermédiaire de son expérience et de sa maîtrise technique. Le projet se déroulera jusqu’en juin prochain. Mais encore ? Que serait l’art si nous ne pouvions le partager ? Dans un souci de cohérence, et toujours dans le but de renforcer la mise en valeur du travail de nos jeunes artistes, nous avons décidé de mettre sur pied une exposition. Nous la ferons coïncider avec le spectacle de cirque. Présenter leurs œuvres durant cette même période semble tout simplement logique, assurant par le fait même une certaine visibilité. Ensuite, nous prévoyons produire un livre. »

Les artistes qui se sont joints au projet sont Michel Asselin (Rivière-du-Loup), Yves Harrisson (Rivière-du-Loup), Olivier Blot (Cacouna), Marie Lavoie (Rivière-du-Loup), Annie Pineault (Rivière-du-Loup), Jocelyne Gaudreau (Kamouraska), Denis Beauséjour (St-Arsène), Marimaud Morin (St-Arsène), Sonia April (Québec) et Rachel Berthiaume (Notre-Dame-du-Portage).



Mentions légales | Équipe du Webmestre | Syndication RSS
Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup. Tous droits réservés. © 2008-2015.