Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup
RETOUR PAGE PRECEDENTE PAGE ENTREE PAGE ACCUEIL QUI FAIT QUOI COORDONNEES BOTTIN TELEPHONIQUE SITUATION GEOGRAPHIQUE CALENDRIERS RESEAUX SOCIAUX

Une commission scolaire verte
Développement durable : Agir maintenant pour les générations futures

La Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup a à coeur le développement durable. Chaque année, les établissements et les services posent des gestes concrets afin de protéger l’environnement.

Plusieurs écoles ont acquis
le statut d’Établissement Vert Brundtland :

- École des Vents-et-Marées (Rivière-Ouelle)
- École Joly (Rivière-du-Loup)
- École de la Pruchière (Saint-Pacôme)
- École de l’Amitié (Saint-Gabriel-Lallemant)
- École Les Pèlerins (Saint-André)
- École Notre-Dame-du-Portage
- École Notre-Dame (Mont-Carmel)
- École Sacré-Coeur (La Pocatière)
- École secondaire de Rivière-du-Loup
- École secondaire Chanoine-Beaudet (Saint-Pascal)
- École polyvalente La Pocatière
- Centre d’éducation des adultes

L’École secondaire de Rivière-du-Loup est une École bleue.

Pour leur part, les écoles Hudon-Ferland, Sainte-Hélène et Saint-Louis-de Saint-Joseph font partie du Réseau québécois des écoles micro-entreprises environnementales. Elles ont développé une expertise des plus intéressantes dans la création d’objets conçus à partir du papier recyclé.

Sise à l’École secondaire Chanoine-Beaudet, la Mini-Entreprise se spécialise dans le déchiquetage de documents confidentiels. Par son action de récupération, elle permet de sauver des milliers d’arbres dans les forêts québécoises. Elle a aussi mis en place un site Web pour sensibiliser les élèves à l’importance d’adopter des comportements verts.

Notons qu’un CFER (Centre de Formation en Entreprise et Récupération) spécialisé dans la récupération de meubles scolaires a vu le jour en 2003 à l’École Marguerite-Bourgeoys.

En plus de ces initiatives, la commission scolaire — par le truchement de son comité de communication formé de représentantes et de représentants des établissements et des services — a mis en place l’Opération @CCÈS-CIBLE. Cette opération vise, entre autres, à encourager le personnel à utiliser davantage la communication électronique dans leurs échanges quotidiennes de communication.

Un plan écoénergétique

Le développement durable est un concept qui peut prendre différentes formes. Au service des ressources matérielles, il est devenu un vaste chantier qui prend vie un peu plus chaque jour. Au cours des cinq dernières années, il a teinté nombre de décisions ; les solutions dites vertes ont été privilégiées.

Sous l’impulsion de son service des ressources matérielles, un plan écoénergétique a été mis en place au début des années 2000. L’une des premières actions a été d’assurer une gestion des plus rigoureuses des dépenses énergétiques, et ce, par l’informatisation des données. Ces rapports ont permis de cibler les édifices les plus « énergivores ». Différentes mesures ont suivi afin d’optimiser les systèmes tout en améliorant l’état des bâtiments. Ces mesures ont permis de faire d’importantes économies, et ce, malgré l’abolition de la tarification bi-énergie d’Hydro-Québec. À l’été 2006, des travaux de plus de 550 000 $ ont été effectués dans une trentaine d’édifices. La réalisation de ces travaux a permis des économies de 445 000 $ par année ; faute de quoi, la facture aurait augmenté de 762 000 $. L’investissement fait par la commission scolaire est amorti sur 1,5 année. Un an plus tard, la Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup a poursuivi ses efforts afin d’améliorer la gestion écoénergétique de son parc immobilier qui a une moyenne d’âge de 52 ans et qui est estimé à près de 300 millions de dollars d’actifs .

Fait à noter, le plan d’action écoénergétique de la commission scolaire trouve ancrage dans la stratégie énergétique du gouvernement du Québec dont l’objectif est de diminuer la consommation de 10 % sur la base moyenne de la consommation de 2003-2004 et de 2004-2005, et ce, d’ici l’année 2010-2011. La commission scolaire a déjà atteint ses objectifs. Elle est largement en avance. Seules quatre commissions scolaires sur quelque 70 ont franchi ce pas au Québec.

De par son approche, la commission scolaire possède des bâtiments qui sont en excellent état, des bâtiments, par ailleurs, qui ont un bilan énergétique des plus intéressants. Les grands bénéficiaires sont les élèves et le personnel qui vivent dans un environnement plus vert, sécuritaire et confortable.

Soulignons en terminant que la Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup a raflé en 2007-2008 un prix dans la catégorie Reconnaissance remis par la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup. De fait, elle s’est mérité les reconnaissances en développement durable. C’est M. Michel Gagnon, directeur du service des ressources matérielles qui ont reçu les deux prestigieux prix (voir photographie).



Mentions légales | Équipe du Webmestre | Syndication RSS
Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup. Tous droits réservés. © 2008-2015.