Logo CFPPA fond gris


Un peu d’histoire
Du Centre d’initiation artisanale au Pavillon-de-L’Avenir

L’enseignement des métiers est dispensé à Rivière-du-Loup depuis 1941. L’école portait alors le nom de Centre d’initiation artisanale et relevait des Services de l’enseignement spécialisé du ministère de la Jeunesse et de la Famille du gouvernement du Québec. M. Alcide Villemure en était professeur-directeur et fondateur ; il était secondé par les professeurs Léon Pelletier et Paul-Émile Bisson.

L’appellation École d’arts et métiers est venue vers la fin des années’40.

En 1957, le nom a encore été changé pour celui d’École des Métiers.

Il est à noter qu’au tout début, le Centre d’initiation artisanale partageait avec l’Académie Saint-Paul la bâtisse de l’ex-banque Molson. Cet édifice — situé au 464 de la rue Lafontaine — est actuellement occupé par les bureaux administratifs de la Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup.

À cet époque, on pouvait s’inscrire au cours de métiers après la septième année du primaire et le programme s’étendait sur deux ans.

Au début des années’50, la bâtisse est agrandie, portant ainsi les effectifs à 175 élèves et 16 enseignants. De nouvelles options y sont ajoutées. On procède, de plus, à l’implantation du « cours technique ». Celui-ci avait une durée de quatre ans.

En 1964, l’École des Métiers a aménagé dans l’immeuble actuel sis au 65 de la rue Sainte-Anne. La formation des adultes est organisée pour le perfectionnement des travailleuses et des travailleurs. Près de vingt métiers et techniques sont offerts à la population de la région avec des priorités en cuisine, mécanique et machinisme.

Il est à noter qu’en 1967, des travaux de réaménagement d’un million et demi de dollars sont effectués afin de permettre à l’école de se donner une envergure se comparant favorablement avec celles des grands centres urbains du Québec.

Dans le cadre de la réforme du système scolaire du Québec, cette école a a été intégrée en 1969 à la Commission scolaire du Grand-Portage.

En 1983, seize spécialités professionnelles différentes étaient dispensées à l’École des Métiers ; cette dernière comptait plus de 800 élèves requérant les services de 80 enseignants et de 20 membres du personnel de soutien. L’école était sous la direction de M. Rosaire Boucher, assisté des directeurs-adjoints MM. Damasse Chicoine, Jean-Claude Lapointe et Christian Ouellet. D’importants travaux d’agrandissement et de réaménagement de plus de quatre millions de dollars ont été réalisés au cours de l’année 1983-1984.

L’École des Métiers est devenue, quelques années plus tard, le Pavillon-de-L’Avenir.

Au cours des dernières décennies, d’importants investissements ont été effectués afin de permettre à ce centre multidisciplinaire d’offrir de la formation professionnelle de haut niveau dans neuf secteurs, le tout recoupant plus de trente programmes menant au diplôme d’études professionnelles ou à l’attestation de spécialisation professionnelle.

Aujourd’hui, le Pavillon-de-L’Avenir est le plus important centre de formation professionnelle du Bas-Saint-Laurent. Il est connu, voire reconnu, pour la qualité de sa formation. De fait, il s’est forgé une réputation enviable qui est reconnue partout au Québec, voire même à l’extérieur de nos frontières. En effet, plusieurs élèves ont fait leur marque lors d’événements internationaux.

Citons à cet égard les performances hors du commun des Yannick Dupuis, Éric Dubé, Jean-François Cellard et David Malenfant.

Bien plus, nos formations ont permis jusqu’à maintenant à des dizaines de milliers d’élèves de réussir sur le marché du travail.

Le Pavillon-de-L’Avenir accueille, chaque année, quelque 1 000 élèves jeunes et adultes. Il emploie plus de 120 enseignantes et enseignants qui sont fiers de partager leur riche expérience de travail.

bouton1 bouton2 bouton3
image1
image13
image12
image2
image6
image3 image4 image5
image9 image8 image7 image10 image11

Centre de formation professionnelle Pavillon-de-l’Avenir
Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup. Tous droits réservés. © 2009-2014.
Crédit photo.